banner_editeur_1
BD inédite
19 J aime ! 8

Ca donne des ailes

Ca donne des ailes

Transcript

Case 1: Case 2:Bird 1: Descend de suite Paul, t'as le nez de guingois, pourquoi ?? Bird 2: Arrête de le houspiller Jo-sianne. Il prend une frayeur Case 3:Bird 1: Bilvesées, il s'est juste abreuvé à une can de Redbull....

19 réponses à “Ca donne des ailes”

  1. tawu49 dit :

    1 seul ♥ ? C’est mal payé, tout travail méritant au minimum des encouragements j’en rajoute 1 autre !

    +1♥

    😀

  2. PoLoMcBee dit :

    Bienvenue sur le fil (1 coeur)
    le plus dur, c’est de se lancer, voilà, c’est fait.
    Il y a quelques écueils à éviter, et certains anciens ont “pondu” un read-me-first à l’usage des primo-arrivants
    plus d’info sur le forum (et des liens utiles et de présentation avec Trevor))
    http://www.birdsdessines.fr/forum/la-volière-group1/suggestions-damélioration-forum4/créer-vos-bd-mode-demploi-1ers-pas-thread77
    Bonne continuation
    PoLo McBEE – 巴乐
    PS.En cliquant en haut à droite sur “salutations, loukace” et ouvrant “modifier mon profil” vous pouvez vous présenter un peu mieux aux autres birds.
    PS2 j’entends un accent joual ?

  3. loukace dit :

    un accent joual ? Qu’est-ce donc ?

    Merci pour la bienvenue. 😉

  4. PoLoMcBee dit :

    Le joual est un sociolecte du français québécois issu de la culture populaire urbaine de la région de Montréal.

  5. loukace dit :

    Il n’y a pas de joual là dedans, juste des mots français que j’utilise et que ma famille utilise régulièrement.

  6. jmf08 dit :

    ♥ Bienvenue, loukace. Alors, si c’est pas du québécois, “descend” il y a un s et c’est “billevesées” de beille (boyau) et vezée (gonflée). Et, vraiment pour les puristes, dans le titre c’est Ç (Alt+ 128). Bon courage pour la suite 😉

  7. loukace dit :

    Mr L’académicien de la langue française, on ne mets pas de cédille à un C majuscule, ce n’est pas parce que l’ordinateur le permet, cela ne se fait pas à l’écrit. Et si vous le faite, grâce à vous.

    Quebecois ou non “descends” prends toujours un S, oubli de ma part.

    Quand à bilvesées, il s’agit là d’une contraction selon la manière “parlé” pour mettre l’accent sur le débit de parole, car lors de nos clavardages nous ne prononçons “billevesé” mais bien “bilvesé”.

    Etant qu’il y a plus d’esprit dans deux têtes que dans une, grâce vous soit rendu pour cette remarque.

  8. jmf08 dit :

    loukace, relis mes remarques qui n’avaient pas un ton désagréable et toutes les occasions sont bonnes pour s’instruire.
    Je persiste et signe, un C majuscule prend la cédille quand il doit l’avoir (j’avais précisé pour les puristes) il suffit d’ouvrir un dictionnaire et de regarder ÇA.
    Et le s de on met(S) irait mieux à faiteS, et c’est quanT à et renduE.
    Sans rancune et rendez-vous pour une prochaine BD 😉

  9. loukace dit :

    Jeune homme veuillez cesser tout de suite votre ton condescendant et gardez le pour des jeunes adolescents. C’est pas à 59 ans que vous allez m’apprendre l’écriture, surtout ce genre de fautes dû au fait que je ne me relise pas pour corriger.

    Je n’apprécie guère votre condescendance et votre air supérieur à vouloir montrer votre culture.

    De plus, à l’écriture manuelle, le C majuscule ne prend pas de cédille et je n’en mettrais point pour satisfaire votre égo, cela fait 53 ans que je l’écris comme ça, je l’ai appris comme ca, merci de passer votre chemin avec vos manières suffisantes.

  10. Flocal93 dit :

    Bonjour loukace, et merci pour toutes ces explications.
    Pourtant, billevesées, que l’on soit pressé ou pas, s’écrit billevesées, tout comme pied ne s’écrit pas pié quand on est pressé, à la manière “parlé” ou pas.
    Et enfin, on ne trouve aucune “can” dans un dictionnaire de français, mais bien “canette” quand il s’agit de la petite boite métallique qui contient une boisson.
    À bientôt de te lire.

  11. caravone dit :

    heu si je peux me permettre, descends prend un s à l’impératif présent (descends descendons descendez) alors que pour les verbes du premier groupe il n’en prend pas (regarde, regardons, regardez par exemple)
    pour le reste, C majuscule prend la cédille.
    Quant au mot bilevesées, ou billevesées, je ne le connaissais pas…
    cordialement

  12. loukace dit :

    Il suffit.
    Je vous souhaite bonne continuation sur ce site rempli d’arrogant prétentieux et faiseur de morale condescendant.

    Je ferais mes BD pour moi et les diffuserais ailleurs ou l’ont ne viendra pas me reprendre sur chaque mot.

    A bon entendeur, adieu.

  13. Nobody dit :

    Ouais ben à 59 ans on s’ait gagné le droit de faire des fautes… Merde !
    On s’est pas fait casser la gueule en 14 dans les tranchées pour des jeunes blancs-becs qui viennent nous loukasser les burnes avec leurs leçons d’orthographe… Merde !
    Je parle bien plus mieux le français que toi… Nom dédiou !
    Ca t’la coupe le flocal, jmf et polomachin.
    (C sans cédille parce que c’est moi que je commande).

  14. caravone dit :

    “Il suffit”… j’aime beaucoup cette expression qui vient du lointain français que l’on retrouve dans la très bonne série “Nicolas le Floch”… enquêteur du temps de Louis XVI…
    Dommage de nous quitter loukace, parfois une bonne explication resserre des liens…

  15. jmf08 dit :

    @ caravone, je suis étonné que tu ne connaisses pas le mot “billevesées” qui est également un peu désuet et est originaire de l’ouest de la France, très utilisé au temps de Molière. Si on veut utiliser une élision du langage “parlé”, comme le dit loukace, il faut écrire “bill’vesées”.
    @ Flocal, pareil, on doit pouvoir dire canette en abrégé et l’écrire can’
    @ Nobody, tu m’as bien fait marrer, je me demande si tu étais sérieux ! 😉

  16. caravone dit :

    @jmf: non je ne connaissais pas ce mot, aussi désuet et inusité qu’il soit je ne me sens pas ignorante pour autant… je te signale que j’habite à l’est… que Molière est l’une de mes passions et encore une fois non je ne connaissais pas ce mot, je remercie loukace du coup!

  17. Flocal93 dit :

    OK, jmf, merci de tes éclaircissements. Donc, Obama, dans ses meetings, il voulait juste dire qu’il avait soif: yes, we can’ ! (élision américaine, of corse).

  18. Flocal93 dit :

    @ jmf. Source: discussion canette sur Wikipédia.
    Le terme de “can” n’a été utilisé jusqu’en 1999 qu’en langage interne dans les usines Coca-Cola pour désigner ce nouvel emballage.
    Lors d’une intoxication à l’usine de Calais, la presse a transformé cette “can” en canette, terme adopté même par la justice pour les différents procès, et surtout par le staff de Coca-Cola, qui a abandonné le terme “can” au profit de “canette” à des fins de marketing.
    Donc, aucune élision là-dedans.

  19. jmf08 dit :

    Merci, Flocal, comme quoi y’a pas d’âge pour s’instruire ! 😉

Laisser un commentaire