banner_editeur_1
BD inédite
9 J aime ! 13

Elu meilleur oiseau de l’année…

Elu meilleur oiseau de l’année…

Commentaire de l'auteur

Quand trop, c’est trop !

Transcript

Case 1:Bird 1: Candidat n°1 : trop drôle ! Candidat n°2 : trop sérieux ! Case 2:Bird 1: Candidat n° 3 : trop typé ! Candidat n° 4 : trop fun ! Case 3:Bird 1: Candidat n° 5 : trop tendance ! Candidat n° 6 : trop chou, trop chouette !

9 réponses à “Elu meilleur oiseau de l’année…”

  1. Flocal93 dit :

    Je ne sais pas pourquoi, ça me rappelle une ancienne pub du fromage de la Walkyrie. ♥ 🙂

  2. Dame oiselle dit :

    Meuh oui Flocal, je n’y ai pas pensé… c’est un peu dans la même veine (de bleu) :

    http://www.youtube.com/watch?v=ktZ-5FVafXA

    Mais on ne va pas en faire tout un fromage… quoique à cette heure-ci, vous prendrez bien une petite pâte molle, les pâtes dures étant réservées pour le soir. 😉

  3. Nobody dit :

    Quand trop c’est trop !

    L’impact des messages publicitaires à la télévision, laisse sur un esprit fragilisé une marque indélébile pouvant aller jusqu’à la confusion mentale.
    Une vigilance particulière sur ce qu’il regarde est requise.

    Lorsqu’une personne, disons… de faible niveau intellectuel, veut accéder à la compréhension des images publicitaires télévisées, voilà ce que ça donne :
    (Pour info, voir BD ci-dessus).

    Sans rancune. 😆 😉

  4. Dame oiselle dit :

    De l’impact et de la marque indélébile des publicités sur les esprits sains ou débiles… pas de souci pour un esprit fort, fort fertile et équilibré mais sur un esprit faible, fragilisé et déséquilibré, tout à fait d’accord très cher Nobody… à savoir :

    Lorsqu’une personne, disons… de faible niveau intellectuel, veut accéder à la compréhension des propos d’oiseaux échangés, voilà ce que ça donne : (Pour info, voir commentaire ci-dessus). 🙂

    Sans rancune… aucune, Môsieur l’arroseur arrosé. 😉

    P.S : sniff, ce BD ne sera pas élu produit de l’année… quant à Dindon, il ne sera pas élu oiseau de l’année. 😆

  5. Nobody dit :

    Ben ma Bibiche, un petit alexandrin ?

    N’accablez point, Ma Dame, un pauvre malheureux
    Il ne faut ici nous attendrir tous deux
    Votre cruel topic m’agite et me dévore
    Et que pleurs, très chère, me déchirent le corps.
    Je viens de vous cœurer comme tant de fois
    Je sais de mon devoir reconnaître la voix.

    Jone-Dale Fantaine
    Extrait du recueil « Tragédie à la Kon ».
    Encyclopédia Universalis du Savoir Incontestable selon Jean Racine-Verd0t, tragédien.

  6. Dame oiselle dit :

    Merki beaucoup dindon, je suis touchée.
    Du coup l’oiselle va se creuser la cervelle pour lui concocter, à sa facon, un poème à la “kon” de sa komposition.
    Tragédien J.R Verdôt, j’ai cru qu’il était comédien. 😉

  7. Verd0t dit :

    Comédien moi Madame ?
    Juste un montreur de birds (ou de Dindon c’est selon).
    Acrobate sans filet, faisant des promesses mensongères (c’est dans l’air du temps) à quelques badauds égarés sur les pavés qui se trémoussent sur une gavotte.
    Rédigez nous un beau poème Madame, comme à l’accoutumée, pour clouer le bec à ce Jone-Dale Fantaine, pouet-pouet des temps modernes.

    @Môssieur Nobody, je n’ai pas le copyright sur l’Encyclopédia Universalis du Savoir Incontestable. Celui-ci a déjà été déposé dans les fonds-bas-des-mots pour baptême et purification.
    Que le diable me pardonne cette intervention. Je retourne à mes fourneaux 😉

  8. Dame oiselle dit :

    ♫♪ Nobody Blues…

    Nobody knows the trouble we have.
    Ah ! L’émouvant, l’attendrissant tableau
    Qui m’arrache le cœur mais sous ce ton suave
    Ne se cache-t-il pas mille larmes de crocos !
    Icelles me feraient presque verser une larme
    Amorcer une crue jusqu’à déclencher l’alarme.

    Dindon aurait voulu être un oiseau
    Pour pouvoir faire son one man show
    Mais il a toujours eu les pieds sur terre
    Quand l’oiselle a plus souvent le nez en l’air.
    Il a beau, il a beau vouloir s’envoler, Poulbot
    N’arrive pas à décoller… son nez de l’hublot.

    Aux derniers potins, il se remue le popotin
    Empoté* fait des rimes plus ou moins riches
    Et prenant de l’assurance, m’appelle Bibiche
    Le moment est mal choisi et le lieu inopportun.
    Mais dites-moi mon poulet, à ce que je sache
    Nous n’avons gardé les troupeaux de vaches.
    Je vous prie de surveiller de près votre langage
    Tous droits n’accordent pas les privilèges de l’âge
    Malgré tout, je l’aime bien… Nobody il n’y en a qu’un.

    * il fallait lire emporté of course ! Le r m’a glissé des mains. 😆

  9. Dame oiselle dit :

    Un montreur de birds cher Verdôt ou un dresseur d’ours… Lequel ours à ses heures perdues, joue au pouet pouet sous la couette. 😉
    You are so sweet… une main de fer dans un gant de velours, juste ce qu’il faut pour apaiser l’animal resté à l’état so…sauvage.
    😆

Laisser un commentaire