banner_editeur_1
BD inédite
1 J aime ! 17

Fait divers

Fait divers

Commentaire de l'auteur

Cette blague est sortie de ma cervelle d’oiseau ! Un ancien boulanger corrézien vient d’être condamné à un an de prison, dont six mois ferme, pour avoir détourné 180 000 euros sur le dos de 27 banques. Interdit bancaire, il avait réussi à ouvrir plusieurs comptes et à se faire accorder des prêts. Le tribunal de Brive vient de condamné Eric, un ancien boulanger corrézien, qui, en quatre ans, a escroqué pas moins de 27 banques et ainsi détourné 180 000 euros, rapporte le quotidien La Montagne. Entre 2006 et 2010, ce quadragénaire, interdit bancaire après une liquidation judiciaire, a réussi à ouvrir plusieurs comptes dans différentes banques, toutes situées dans le sud-ouest. Des banques peu regardantes ? Plusieurs établissements, situés à Brive, Aurillac, Bordeaux, Cahors, Angoulême, Martel, etc… ont donc été bernés selon le même procédé : l’ancien boulanger utilisait une fausse carte d’identité, de faux bulletins de salaire et une quittance EDF falsifiée. Il se voyait ainsi accordé des prêts à la consommation, dont le total des montants atteint 180 000 euros. « On ne va pas faire le procès des banques, mais on les a connues plus pointilleuses quand il s’agit d’accorder des prêts » a de son côté fait remarquer Me Lescat, le vice-procureur. Une « cavalerie bancaire » L’escroc a finalement été démasqué après qu’une banque niçoise a remarqué qu’un compte avait été ouvert sous le même nom, et a donc prévenu l’agence de Brive. C’est alors que le pot aux roses a été dévoilé : l’enquête a révélé qu’un prêt était remboursé par un autre emprunt, et ainsi de suite. Une « cavalerie bancaire » justifiée par sa perte d’emploi et les factures à payer. Reste que sur l’ensemble des banques victimes de cette arnaque, une seule, le Crédit Agricole Centre France, s’est constituée partie civile. L’ardoise de l’ex-boulanger ne s’élève plus ainsi qu’à 3 000 euros. Soupçonnée de recel, sa compagne a été relaxée. Eric a lui écopé d’un an de prison, dont 6 mois ferme, et obligation de rembourser la partie civile.

Transcript

Case 1:Bird 1: Un ancien boulanger condamné pour avoir escroqué 27 banques et détourné 180 000 euros ! Case 2:Bird 1: Maintenant il peut dire qu’il est dans le pétrin ! Case 3:Bird 1: Voilà ce que c’est de vouloir rouler les gens dans la farine !

Une réponse à “Fait divers”

  1. vespasien dit :

    Il va devoir serrer les miches 😉 ♥

Laisser un commentaire