banner_boutique2
BD inédite
21 J aime ! 22

Dans la Fleur de l’âge… de la belle saison...

Dans la Fleur de l’âge… de la belle saison...

Transcript

Case 1:Bird 1: Demain le printemps Quel heureux présage ! Tels deux papillons volages Butinons la fleur de l’âge… Case 2:Bird 1: … Avant que de tourner La page et les années venant Nous ne soyons trop fanés Par le fol ouvrage du temps. Case 3:

21 réponses à “Dans la Fleur de l’âge… de la belle saison...”

  1. MAHOI dit :

    Enfin du brut dans ce monde de poésie… ou l’inverse? 😉 1♥

  2. zeplead dit :

    ♥ C’est bien connu Dame Oiselle : les Birds aiment les vers ! :mrgreen:

  3. pierre_du_81 dit :

    c’est bôôôô ..! +1♥ 😉

  4. clededouze dit :

    Comme dirait une ancien chansonnier:
    “c’est l’printemps, j’ai la taupe qui feuge”
    😉

  5. Nobody dit :

    C’est pas de l’humour, c’est de l’orage.

    20 mars, journée mondiale du bonheur.

  6. Dame oiselle dit :

    Je dirai Mahoi quand l’in’verse, l’autre boit… et vice versa. 😉

  7. Dame oiselle dit :

    En effet zeplead et les vers de terre eux n’aiment pas les birds, sauf ceux qui sont dessinés. 😉

  8. Dame oiselle dit :

    Merci Pierre mais c’est peu de choses.

  9. Dame oiselle dit :

    Je ne connaissais pas cette expression clededouze… autrement dit de l’engrais naturel à portée de main. Pour un partage équitable, il est préférable de déposer son cadeau dans le champ du voisin.
    🙂

  10. Dame oiselle dit :

    Hum, c’est un peu court môsieur, j’attendais autre chose
    Pour cette journée, on aurait pu dire bien des choses comme :

    Sortons de notre cage
    Le baromètre est sur beau temps
    Allons dans le pré vert
    Le coin se prête à vagabondage
    Et à l’abri des feuillages
    À badinage et à marivaudage.

    Au bord de la rivière
    Après une petite nage
    Ébrouons notre plumage
    C’est l’heure du grand ménage
    Aux premiers rayons de printemps.
    😉

  11. Lou dit :

    ♥ C’est le printemps en effet, aussi sans souci, dés le carillon des capucines nos deux papillons volages se hâtent de trouver la fleur de l’âge. Angélique, anémone, violette ou véronique ? Nombril de Vénus ou Dame de onze heures ? Butinons ensemble ici et maintenant, la fleur de l’âge est celle du moment, d’aujourd’hui, de l’instant, butinons avant que Princesse ne soit Nonne,avant que Monarque ne soit Demi-Deuil. Nous, nous savons que les fleurs n’ont d’immortelles que le nom, mais pour elles, c’est juste le Paon qui passe.

  12. Dame oiselle dit :

    Quel joli instant… quel régal Lou ! Et à papillonner dans une gueule de loup et pour cause je suis fane de papillons. J’ai laissé courir ma plume sur les fleurs mais jamais sur cet éphémère, tel le souffle du temps défroisse ses ailes de géant.

    Les pensées sont des papillons de toutes les couleurs mais à l’inverse des idées noires, je ne les ai jamais chassés. Juste saisis pour les relâcher aussitôt sans pour autant leur ôter une parcelle de poudre qui les recouvrait. La fleur est mortelle mais le papillon ne le sait pas et le papillon l’est tout autant mais la fleur elle, le sait-elle !

    D’un simple bruissement d’ailes, ils me font un effet… papillon et penser à cette chanson :

    La chasse aux papillons

    Un bon petit diable à la fleur de l’âge,
    La jambe légère et l’œil polisson,
    Et la bouche pleine de joyeux ramages,
    Allait à la chasse aux papillons.

    Comme il atteignait l’orée du village,
    Filant sa quenouille, il vit Cendrillon,
    Il lui dit : “Bonjour, que Dieu te ménage,
    J’ t’emmène à la chasse aux papillons.”

    Cendrillon ravi’ de quitter sa cage,
    Met sa robe neuve et ses bottillons ;
    Et bras d’ssus bras d’ssous vers les frais bocages
    Ils vont à la chasse aux papillons.

    Il ne savait pas que sous les ombrages,
    Se cachait l’amour et son aiguillon,
    Et qu’il transperçait les cœurs de leur âge,
    Les cœurs des chasseurs de papillons.

    Quand il se fit tendre, ell’lui dit : “J’présage
    Qu’c’est pas dans les plis de mon cotillon,
    Ni dans l’échancrure de mon corsage,
    Qu’on va à la chasse aux papillons.”

    Sur sa bouche en feu qui criait : “Sois sage !”
    Il posa sa bouche en guis’ de bâillon,
    Et c’fut l’plus charmant des remu’-ménage
    Qu’on ait vu d’ mémoir’ de papillon.

    Un volcan dans l’âme, i’ r’vinr’nt au village,
    En se promettant d’aller des millions,
    Des milliards de fois, et mêm’ davantage,
    Ensemble à la chasse aux papillons.

    Mais tant qu’ils s’aim’ront, tant que les nuages,
    Porteurs de chagrins, les épargneront,
    Il f’ra bon voler dans les frais bocages,
    Ils f’ront pas la chasse aux papillons.

  13. Nobody dit :

    D.O, vous aimez la poésie ?
    Alors voici quelques vers cryptés que Lou ne pourra pas lire (grille de décodage de la Stasi obligatoire).

    ??, ???????, ??, ??????? ;
    ?? — ????? ????? ???? ;
    ?? — ?????? ?? ????? ??? ;
    ?? — ??????? ???? ?????? ;
    ??, ???????, ??, ??????? ;
    ? ????, ???? ?????? :
    ?????? ?? ????? ??? ??????,
    ??? ?? ???????? ????@@@ !!

    Jone-Dale Fantaine
    Encyclopédia Universalis du Savoir Incontestable
    Extrait du chapitre « Poèmes à la Kon ».

  14. Lou dit :

    Certes le code gêne, le code pénalise, cependant de point en point on s’interroge, à tel point que très vite l’on suppose que par ce texte sibyllin écrit à point nommé, l’auteur nous rappelle qu’il est parfois bon de faire le point, même si cela pose beaucoup d’interrogations.

  15. jmf08 dit :

    ♥ à Dame oiselle pour l’ensemble de son œuvre
    Nobody, 4ème ligne, c’est pas plutôt : ?? — ??@??? ??@?? ?????? 😉

  16. Dame oiselle dit :

    Des vers cryptés monsieur J.D Fantaine… serait-ce que vous ayez des vers logés dans les cryptes de Lieberkühn, point d’interrogation ? Mais je m’égare, ces hôtes intimes ne nous regardent pas, point d’exclamation !
    Quant aux codes, outre les feux de croisement, je connais le Da Vinci, le CPC, le CPP et même le code scout mais pas le Stasi, pas de souci Nobody, je demanderai à Anna Stasi. 🙂 D’ici là, merci pour cette charmante intention. 😉

  17. Dame oiselle dit :

    C’est cela Lou et de plus le code gène éthique pénalise quand il est au pénal. Point virgule, point d’exclamation… tel le poinçonneur des Lilas, l’auteur fait des points, des petits points et puis des séries de points d’interrogation mais au final laisse la suite en points de suspension. 😉

  18. Dame oiselle dit :

    Merci du passage jmf. Je crois aussi que l’oiseau a fait une erreur volontaire de frappe, histoire de noyer le poisson.
    :mrgreen:

  19. Nobody dit :

    Buongiorno ha tutti !
    Et vas-y que j’te fais des ronds de jambe les Lou et jmf.
    Manquerait plus que le Trevor de Mézideux ramène sa science.

    Si je code mes poèmes c’est parce qu’il feraient rougir les birds les plus pornographes. Enfin, pas tous, j’en connais un… 😆

    Bon, je mets un 14ème coeur, non pas parce que la BD est bonne mais par copinage, comme le fait… Enfin bref je ne suis pas délateur. 😉

  20. Dame oiselle dit :

    Oh le vilain Nobodyjaloux
    Qui fait un petit coucou d’Italie
    Mais du haut du Colysée de Rome
    Cherche des poux à mes birds amis !

    Ainsi, vous auriez cliqué un 14ième cœur
    En êtes-vous certain ? Et bien ça alors !
    Je pensais qu’oiseau jfm en était l’auteur
    Mais au diable les cœurs et vivent les coms !

    Pour autant, faut-il se méfier des poètes
    Qui, innocemment font un brin de causette
    Ou de la Poésie des mots, la coupable No’graphie ?
    Il est évident que ce ne sont pas les mêmes valeurs !

    En effet, cachez ce que je ne saurai lire
    Que voulez-vous, les papillons m’inspirent
    Je vais sur le champ écrire quelques vers à Lou
    Tout Dire serait vain, les absents ont toujours tort !
    😉

  21. ennelle dit :

    je me régale de toutes ces “papillonnades” ! Quel talent Dame-Oiselle ! Je ne peux féliciter Nobody qui code ses pamphlets, je suppose, pour qu’on ne le reconnaisse pas sans son body…. Je m’égare….
    J’ai coeuré de bon coeur et l’écoeurement pas.

Laisser un commentaire