banner_boutique2
BD inédite
5 J aime ! 10

Éduquons nos enfants : un fachal, des fachos !

Éduquons nos enfants : un fachal, des fachos !

Commentaire de l'auteur

BD qui pourrait susciter la polémique, mais c'est juste pour titiller ceux qui ont un peu trop tendance à croire que tout est blanc ou noir. ;)

Rebonds :

Cette BD vous a inspiré ? Rebondissez dessus en créant une BD liée : Rebondir...

Transcript

Case 1:Bird 1: Papa ! C'est quoi des fachos ? | Case 2: Bird 1: On traite les gens de "fachos" quand ils disent des vérités qu'on ne veut pas entendre. C'est clair ? | Case 3: Bird 1: J'ai compris ! Quand toi et maman vous me dites que je suis insupportable, je peux vous traiter de fachos !

5 réponses à “Éduquons nos enfants : un fachal, des fachos !”

  1. macareu dit :

    moyen bof d’accord avec la bulle 2 bonsoir alava 😉

  2. Kiosk dit :

    Dans la mesure où « des » vérités sont rarement « la » vérité, mais plutôt ce qu’on voudrait faire passer pour vrai, d’accord aussi avec la case 2.

  3. gaveravar dit :

  4. Alavacomgetepus dit :

    Bonjour à tous. 🙂

    Je me doutais bien que la case 2 ne serait pas appréciée par tout le monde. Pourtant, de nos jours, on constate que ceux qui osent contredire la bien-pensance bobo-gaucho sont systématiquement traités de fachos et accusés d' »incitation à la haine », admirable accusation fourre-tout destinée à faire taire ceux qui dérangent. Je terminerai par un exemple de ces fameuses « vérités » qui dérangent : à Guillaume Durand qui lui demandait ce qu’elle pensait de l’occupation d’une mosquée, la « facho » Marine Le Pen avait répondu qu’elle condamnait, car tout lieu de culte devait être respecté et n’avait pas à être pris en otage pour des revendications, puis elle avait ajouté « en même temps, je n’ai pas le souvenir qu’il y ait eu une telle hystérie lors d’occupations d’églises ».

    Vous pouvez continuer à débattre sur le sujet si vous le souhaitez, le « facho » de service n’interviendra plus sur cette BD. 😉

  5. Chaudron dit :

    Si on catalogue les Français approuvant certaines idées de droite comme fascistes, c’est oublier que par définition le fascisme peut être de droite comme de gauche (le marxisme et ses dérives sont également une forme de fascisme).
    Je pense que beaucoup de Français qui se reconnaissent en même temps dans certaines idées de droite … et dans certaines idées de gauche sont plutôt des nationalistes attachés à leur pays, à sa culture et à améliorer le sort de leur classe sociale !
    Avec la bipolarisation de la société on se traite mutuellement de nationaliste ou d’anti-nationaliste, de fasciste ou d’anti-fasciste, de républicain ou de communiste, etc … comme si le monde était blanc ou noir, je suis d’accord avec Alava quand il dit que le monde est gris !
    Pour finir, le nationalisme et l’antinationalisme sont le luxe de l’homme qui a une nation !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.