banner_boutique2
BD inédite
1 J aime ! 8

Les tics de langage

Les tics de langage

Commentaire de l'auteur

On attend avec impatience la prochaine création débile destinée à fustiger coûte qu coûte la gauche.

Rebonds :

Cette BD vous a inspiré ? Rebondissez dessus en créant une BD liée : Rebondir...

Transcript

Case 1:Bird 1: Notre dictionnaire avance... Voyons le mot "wokisme".Bird 2: Ça existe ce mot ?... Un rapport avec la cuisine Wok ? | Case 2: Bird 1: Les gens de droite l'utilisent en tant qu'élément de langage. Bird 2: Oui, mais sans savoir quel sens ce mot pourrait bien avoir. | Case 3: Bird 1: Ils font comme s'il le savaient pour ne pas avoir l'air cons. Bird 2: À mon avis, c'est l'équivalent 16e arrondissement de "wesh".

Une réponse à “Les tics de langage”

  1. Maitre Corbac dit :

    Ne pas avoir l’air cons, bonne orthographe. Si «avoir l’air» peut se substituer aux verbes «sembler, paraître», nous apprend l’Académie française, alors on accordera l’adjectif, devenu attribut. On dira ainsi: «Ces pommes ont l’air bonnes», «Elle a l’air perdue».

    A contrario, si le verbe «avoir» contenu dans la locution peut être remplacé par «prendre» ou «se donner» et que les mots «l’air» peuvent se substituer à «un air» ou «des airs, alors cela signifiera que l’adjectif est épithète et qu’il peut seulement s’accorder avec le terme «air». On écrira alors: «Elle a l’air gracieux», «ils ont l’air bête».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.