banner_editeur_1
BD inédite
5 J aime ! 13

Le vaccin, c’est tendance !

Le vaccin, c’est tendance !

Commentaire de l'auteur

Vu sur le Net le 10/08/21.

Rebonds :

Cette BD vous a inspiré ? Rebondissez dessus en créant une BD liée : Rebondir...

Transcript

Case 1:Bird 1: Dans l’Oise, un arrêté préfectoral prévoit l’abattage de 3 000 renards et fait enrager les écologistes | Case 2: Bird 1: S’ils sont enragés, qu’on les vaccine contre la rage !!! | Case 3:

5 réponses à “Le vaccin, c’est tendance !”

  1. reguas dit :

    Coup de bec pour le 21 😉 ♥ 🙂

  2. Pégase53 dit :

    Merci Reg ♥

  3. monstre velu Catabram dit :

    On ne croit pas si bien dire: Dans les années 1970, la rage a fait son retour en France, et son vecteur était les renards; si bien que les chasseurs (qui étaient contents d’avoir ce prétexte) exterminaient ceux-ci pour stopper l’avancée de la maladie, mais en vain. La solution efficace fut finalement de vacciner les renards; mais ça a pris un certain temps avant que le vaccin pour les renards soit au point. Ne rigolez pas: on n’a pas attrapé tous les renards pou leur faire à chacun une piqûre: on a répandu dans la nature des boulettes de viande contenant chacune une petite ampoule de vaccin en verre autocassable: Quand un renard mangeait une boulette, il se piquait dans la gueule avec le verre cassé, et le vaccin entrait dans son organisme par cette toute petite plaie. Tout ça est rigoureusement authentique.

  4. Pégase53 dit :

    Bonne soirée monstre velu ♥
    J’avais entendu parler des boulettes, mais j’ignorais qu’il y avait un vaccin à l’intérieur. Pour les écologistes, il suffira de mettre le vaccin dans des boulettes véganes !
    Merci pour l’info.

  5. monstre velu Catabram dit :

    Oui, mais il y a aussi certains chasseurs qui mettent des boulettes empoisonnées pour exterminer les renards et autres « nuisibles ». (Là aussi c’est vrai, malheureusement). Évidemment, les nuisibles c’est eux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.